La biodiversité des insectes des vignobles québecois

  • Institut de recherche en biologie végétale 4101 Rue Sherbrooke E Montréal, QC, H1X 2B2 Canada

Conférencier: Charles Vincent

Résumé

Depuis une trentaine d’années, la viticulture a connu un essor considérable dans le monde, notamment en Amérique du Nord. Malgré un climat rigoureux, une industrie vini-viticole s’est développée au Canada, principalement en Ontario, en Colombie-Britannique, au Québec et en Nouvelle-Ecosse. Les débuts de la recherche en entomologie des vignobles québécois remontent à janvier 1997, alors que les viticulteurs Charles-Henri de Coussergue et Victor Dietrich ont fait appel à nos services. Comme il n’y avait à l’époque aucun article publié sur les insectes des vignobles québécois, nous (N. J. Bostanian, J. Lasnier et C. Vincent) avons, dans un premier temps, étudié la biodiversité de l’entomofaune. Nous avons ciblé certains groupes comme les Carabidae, Aranae, Curculionidae, Chrysomelidae, Cicadellidae, et Coccinellidae. Puis, à la demande des viticulteurs, nous avons étudié des arthropodes dont l’impact était méconnu, tel la punaise terne, Lygus lineolaris (Miridae), de même que l’acarien prédateur Anystis baccarum (Anystidae), et la tordeuse de la vigne Paralobesia viteana (Tortricidae). Depuis 2007, nous avons entrepris de travailler sur le système vigne/cicadelles /phytoplasmes. En parallèle avec ces études, nous avons également oeuvré à un programme de vulgarisation, notamment par l’organisation d’événements pour les viticulteurs, la publication de bulletins techniques et d’un livre.